Reiki troisième degré

17072008021_0

REIKI TROISIEME DEGRE : enseignement mystérieux, shinpiden

La formation de niveau shinpiden n’est traditionnellement possible que pour  un très petit nombre d’étudiants (environ 1 sur 1000), qui ont effectué un travail sur eux-mêmes très important pendant de longues années, ce qui leur a permis une réelle évolution, une réelle transformation de leur personnalité. C’est seulement de ce fait et à ce niveau que ces étudiants vont pouvoir commencer à aider les autres, et donc à donner des séances de reiki.  Arriver à ce niveau nécessite de pratiquer l’okuden longtemps,  mais aussi de recevoir un enseignement spirituel régulier pendant de longues années.

A ce moment de passage au shinpiden, l’étudiant a normalement réglé ses problèmes tels qu’il les définissait au début de son parcours. Cependant, il n’en est qu’au début d’un chemin qui mène à l’éveil.
Il existe traditionnellement deux ou trois niveaux dans le shinpiden : praticien, shihan kaku (assistant instructeur) et shihan (enseignant). Lorsqu’une personne entre dans le troisième degré, elle peut donner des séances de reiki aux autres, mais c’est à peu près tout… Enseigner et guider nécessite le niveau maîtrise et d’avoir fait le long apprentissage du troisième degré. Cela nécessite aussi des aptitudes individuelles en rapport avec la pédagogie, et l’accompagnement des personnes. Quel que soit le travail réalisé sur soi, tout le monde ne sera pas musicien, et tout le monde ne sera pas enseignant. Pour être claire, très peu pourront atteindre le niveau de maîtrise et tout le monde n’entrera pas dans le troisième degré. Une fois entrés dans ce degré, les personnes devront poursuivre leur parcours avec la plus grande intégrité et la plus grande exigence. Beaucoup de personnes stagneront ou se laisseront piéger par l’égo.

Voici la définition du niveau  shinpiden et de son travail selon la usui reiki ryoho gakkai :  » Lorsque le développement spirituel d’un membre est reconnu comme exceptionnel par le shihan, on lui accorde le shinpiden (troisième degré). Une formation intense et personnalisée est nécessaire afin d’atteindre comme Usui l’état de anshin ritsumei. Dans le même temps dans la continuité de son apprentissage, l’élève shinpiden doit remplir certaines tâches telles que finir les traitements commencés par le non shinpiden, devenir un membre administratif du gakkai, et enseigner à d’autres membres. Cette phase de l’enseignement shinpiden étant personnalisée, il n’y a pas de curriculum défini. »

Comme vous le voyez le troisième degré reiki ne peut en aucun cas s’obtenir avec un ou plusieurs stages. C’est un parcours encore plus profond et vaste qu’aux degrés précédents, qui est tout à fait individuel, qui nécessite un suivi de la part d’un enseignant compétent, et qui peut prendre des années. A ce niveau il est évident que l’on s’est élevé dans la méthode bien au-delà de la vision de la pratique comme une imposition des mains, ou même de l’utilisation des symboles comme support.

Pour accompagner mes élèves sur ce chemin, je procède d’une manière adaptée aux circonstances actuelles et à mes possibilités mais qui me semble très proche de la tradition. Il n’est pas nécessaire d’en parler ici, car cela ne concerne qu’un très petit nombre de personnes qui par définition sont mes élèves depuis longtemps. D’autre part, les personnes qui suivent des stages avec moi ne le font pas dans le but d’atteindre un niveau, ou de devenir enseignant reiki : elles le font pour elles, pour se  libérer.. Et c’est vraiment la seule motivation juste.

enseignement spirituel et travail sur soi