reiki et sectes

Le reïki est une méthode, et une méthode ne peut être une secte. Le reïki ne peut être une secte plus que le yoga ou les massages ne peuvent l’être. Rien n’empêche quelqu’un de créer une secte et d’utiliser le yoga ou les massages dans sa secte. Il en est de même avec le reïki. Il y a des enseignants qui disent enseigner le reiki, qui ne le font pas du tout de façon traditionnelle, et même qui enseigne quelque chose qui n’a rien à voir avec la méthode de Usui, tout en se référant à son nom.

La façon dont se pratique le reïki est au contraire anti-sectaire :

1. Il n’y a aucune organisation reiki qui regrouperait les initiés, et donc aucun dirigeant  qui régisse les élèves.Chaque initié est indépendant.
2. Aucune participation à des réunions n’est obligatoire. Chacun est libre de rester tout seul dans son coin ou de rencontrer d’autres initiés pour son plaisir. Certains enseignants organisent des rencontres partages de reiki. Cela correspond à une demande de beaucoup d’initiés. Aucune obligation ne doit être faite d’y participer. La plupart des initiés sont isolés, et pour les quelques groupes qui se réunissent pour s’entraîner à la pratique, ils ne se connaissent pas entre eux.
3. L’enseignant de reiki n’est pas considéré comme ayant des pouvoirs particuliers et les degrés de reiki ne constituent pas une hiérarchie.
4. L’élève n’est pas poussé à participer aux stages, au contraire il est recommandé d’espacer les diverses formations, selon un rythme individuel, plusieurs mois ou années séparant les degrés.
5. Le prosélytisme est déconseillé : chaque individu étant unique, il a son propre chemin, et il est malvenu de pousser les autres à suivre le notre, même s’il nous apporte beaucoup. Il est contraire à l’éthique de la méthode de chercher à recruter de nouveaux élèves.
6. L’élève n’a pas à effectuer le moindre recrutement ou recherche de clients pour l’enseignant.
7. Les tarifs des formations restent raisonnables et en rapport avec la durée des stages. Ils sont clairement affichés. Ils n’ont pas à suivre une courbe exponentielle au fil du temps ou des degrés.
8. Les formations ne peuvent avoir lieu pour de grandes assemblées mais se font en petits groupes.
9. La méthode usui reiki ryoho a pour but de permettre à chacun de vivre en paix parmi les autres, dans la société, son pays, et ne pousse pas à l’isolement. Elle ne promet aucun monde meilleur.
10. La pratique du reiki n’implique aucunement une modification de vos convictions personnelles (religieuses ou autres) ni de votre mode de vie. Vêtements, nourriture, pratiques religieuses, habitat, métier, statut familial… chaque initié est totalement libre et indépendant quant à ses choix de vie. Il n’existe pas de mode de vie «reiki».
11. La pratique du reiki est simple et ne comporte guère de vocabulaire spécifique.
12. Vous n’avez aucune obligation de pratiquer ni de compte à rendre après votre initiation. Un enseignant sérieux assure un suivi, mais c’est en général l’élève qui le contacte, si celui-ci ne désire pas garder le contact, c’est tout à fait son droit. Il ne doit pas être relancé, à moins d’en avoir exprimé le désir.

Ce que je décris ci-dessus correspond à ma vision du reiki , qui me semble en accord avec la pratique traditionnelle. Si vous trouvez que l’enseignant que vous connaissez ne répond pas à ces critères, c’est peut-être un signe de manque de sérieux ou de dérive, mais c’est à vous de voir et de sentir. Il faut toujours exercer son discernement. Il peut exister des dérives et des abus qui sont le fait d’individus. J’en ai déjà parlé à la rubrique éthique.

Je voudrais aborder ici un sujet important : certaines personnes, en particulier des proches des initiés reïki, pourraient se plaindre de changements chez ceux-ci. C’est tout à fait normal. Oui en général on change quand on pratique le reïki et il arrive que ces changements surprennent nos proches, peut-être parfois est-ce trop rapide pour eux. Ce phénomène n’est pas réservé au reïki mais se produit chaque fois que quelqu’un travaille sur lui, essaie de s’améliorer, de résoudre ses éventuels problèmes. Cela a lieu quand un malade guérit, surtout après de nombreuses années. Cela peut se produire quand on se met à pratiquer et étudier le yoga, la PNL (programmation neuro-linguistique), quand on fait une psychanalyse ou bien des stages de développement personnel. Si les personnes font tout cela c’est bien pour changer. Cela arrive avec le reïki et c’est tant mieux. Il est important cependant de dire que tous ces changements sont le fait de la personne, ils sont totalement individuels et ne répondent à aucun schéma préétabli. Ces changements désirés ont pour objectif de vivre plus en harmonie avec soi-même et avec ses proches et non de vous en isoler.