Ethique et reiki : charte reiki 2005

lanternes_0

J’ai complété ma première charte par une version plus précise en 2005. La charte suivante est celle que j’utilise avec mes élèves.
Elle représente pour moi les conditions nécessaires au bon déroulement de la pratique et de l’enseignement du reiki.
L’éthique est vraiment essentielle dans le développement personnel, la spiritualité et toute démarche d’aide.
Les praticiens qui désirent l’utiliser peuvent le faire à condition de me prévenir et de citer systématiquement leurs sources, c’est à dire, mon nom et l’adresse de mon site.

Nouvelle charte pour la pratique et l’enseignement de la méthode reïki (octobre 2005)

Dans ma pratique et ma transmission de la méthode reïki, j’admets et respecte tous les principes suivants.

Le terme reïki est un mot japonais désignant l’énergie universelle de Vie. Cette énergie est partout et n’appartient à personne ni à aucune méthode en particulier. Elle est accessible à tous.

La méthode Reïki est une méthode qui a été élaborée et transmise par Mikao Usui au Japon entre 1922 et 1926 et qui utilise l’énergie universelle de vie sous le terme reiki. Cette méthode est définie par des techniques spécifiques dont des initiations et des techniques énergétiques proches des arts martiaux.

Les initiations reiki sont des transmissions d’énergie comme on en trouve dans d’autres traditions. Elles ne donnent aucun pouvoir, mais sont des aides à la pratique de la méthode reiki, ainsi qu’au travail sur soi.

Tout praticien ou enseignant reiki, toute personne qui demande à recevoir une séance de reiki, est entièrement libre de ses convictions, en particulier religieuses. Bien que Mikao Usui ait été de confession bouddhiste,  la méthode reiki n’est pas une religion et n’est liée à aucune religion en particulier, ni à aucune secte. La méthode reiki ne transmet aucune doctrine, aucun dogme.

Dans la pratique du reiki

Un praticien reiki est une personne qui a reçu une formation reiki solide et qui a suffisamment pratiqué sur lui pour pratiquer sur les autres.

Une séance de reïki se donne par imposition des mains sur une personne vêtue. Les vêtements ne gênent aucunement la pratique. En cas de nécessité, une séance de reïki peut se donner sans contact physique.

Un praticien reïki n’émet aucun diagnostic et ne fait aucune prescription, il n’est ni médecin ni professionnel de la santé.

Les séances de reïki n’interfèrent avec aucun traitement, médical ou psychologique, elles peuvent uniquement constituer une aide supplémentaire et différente pour les personnes qui en ont le désir et en font la demande.

Les séances de reïki réduisent le stress et procurent un état de relaxation. Au-delà de cela, aucun praticien reïki ne peut prévoir avec certitude les effets positifs des séances reïki sur un receveur.

Tout praticien invite le receveur présentant un problème médical à être suivi par un médecin, et à poursuivre tout traitement médical ou psychologique entrepris.

Aucune séance de reiki ne doit être imposée. Aucun nombre de séances ne doit être exigé. Chaque personne intéressée par le reiki est libre de recevoir le nombre de séances qu’elle désire.

Le praticien reiki ne fait aucune recommandation contraire à la morale.

En toute circonstance, la personne qui demande des séances de reiki conserve son libre arbitre et fait ses propres choix en toute liberté et sans subir la moindre tentative d’influence.

Devoir d’information : le praticien reiki doit prévenir toute personne qui demande une séance de reiki, de ses éventuels effets, afin que celle-ci reçoive cette séance en connaissance, dans la mesure du possible, de ce que sont la méthode reiki et l’énergie reiki, et puisse prendre ses responsabilités en tant que citoyen majeur et informé.

Devoir de précaution : le praticien reiki s’assure d’être suffisamment avancé pour pratiquer des séances sur les autres, dans l’idéal il attend d’avoir le niveau enseignant pour pratiquer dans un cercle plus large que son cercle familial et amical. Il est attentif à l’état des personnes qui lui demandent des séances, et dirige les personnes en difficulté vers des professionnels plus compétents que lui pour les aider.

Devoir de confidentialité : Le praticien respecte la confidentialité des informations personnelles qu’il pourrait éventuellement recevoir des personnes qui lui demandent une séance de reiki.

Dans l’enseignement de la méthode reiki

Les degrés de la méthode reiki Usui constituent des niveaux dans l’apprentissage de la méthode et la pratique de celle-ci sur soi-même et sur les autres, et non une hiérarchie.

L’enseignant reiki ne doit pas établir une hiérarchie entre ses élèves ni se placer en position de supériorité par rapport à eux.

Un enseignant reiki est une personne qui a suivi l’enseignement de la méthode reiki jusqu’au plus haut niveau (shinpiden, souvent appelé maîtrise), et l’a pratiquée sur elle-même avec succès. Cet enseignement lui a été prodigué par un ou plusieurs enseignants reiki qui ont une filiation d’enseignement remontant à Mikao Usui.

Le degré de maîtrise de reïki (niveau enseignant) ne permet d’avoir aucun ascendant moral sur qui que ce soit, praticiens reïki, étudiants ou receveurs.

L’initiation à la maîtrise de reïki ne donne aucun pouvoir.

Devoir d’information : tout enseignant reiki doit expliquer à ses futurs élèves et à ceux qui lui demandent des séances de reiki, ce qu’est la méthode reiki, quelles sont les implications et les éventuels effets de celle-ci.

Devoir de précaution : Avant toute formation l’enseignant doit s’assurer de la capacité de l’élève à suivre cette initiation à la méthode reiki, en particulier de sa stabilité mentale. Une formation reiki est une démarche de développement personnel qui s’adresse à des personnes dans un état de santé « normal ».

Devoir d’accompagnement : Un enseignant reïki doit assurer un suivi auprès de ses élèves, en particulier pendant les premières semaines et les premiers mois suivant l’initiation, dans la mesure des désirs et besoins de chaque élève.

Un enseignant reiki ne pousse jamais quelqu’un à suivre une formation de reiki et ne harcèle pas ses élèves pour qu’ils passent le niveau suivant. Le libre arbitre de chaque élève est totalement préservé, concernant tous les domaines de sa vie, aussi bien que son apprentissage de la méthode reiki.

Un enseignant reiki ne demande jamais à son élève de faire quoi que ce soit qui soit contraire à la loi ou à la morale.

Un enseignant reiki doit encourager le discernement, la réflexion, l’expérimentation et la compréhension personnelle de ses élèves. Il doit éviter le plus possible de lui imposer des croyances ou façons de voir qui lui sont propres.

Valérie TARDY, le 20 octobre 2005.