Troisieme degré reiki : Shinpiden

porterouge_0Dans le reiki traditionnel, il faut beaucoup de temps pour entrer dans le troisième degré . Lorsque l’élève y entre, il s’est libéré des conditionnements liés à son éducation, à son vécu.

Dans le reiki traditionnel ce n’est pas le fait de suivre un stage reiki qui donne un niveau troisième degré reiki.  Le troisième degré représente un parcours individuel, un chemin personnel, avec des changements intérieurs, des réalisations, des prises de conscience.

Une fois entré dans ce degré, on a déjà atteint une certaine sérénité,  mais d’après la Usui reiki ryoho Gakkai, le parcours reste cependant long avant d’atteindre le but du reiki (et il est probable que tout le monde ne l’atteigne pas) ou même de pouvoir enseigner le reiki. La gakkai dit que lorsque l’on entre dans ce degré, on commence un long travail sur soi avec son enseignant.  Il n’existe pas de parcours type ou de programme de troisième degré, c’est un parcours individuel.

Tout le monde ne pourra pas enseigner le reiki et donc obtenir la maîtrise de reiki, qui ne doit être donnée qu’à des personnes réellement aptes à enseigner tout le reiki et à accompagner les élèves. Il est très délicat de définir le travail à ce degré, c’est maintenant bien au-delà de toutes techniques. L’accompagnement d’un enseignant compétent est encore plus nécessaire qu’avant.

Page suivante : techniques japonaises de reiki